Depuis quand voles-tu ?127 604bc51633785

J’ai commencé le parapente en 2017 à Hong Kong. Là-bas j’ai validé un Brevet Pilote P2 de la USHPA. Une formation USA avec mon exceptionnel mentor Steve Yancey ! L’archipel asiatique était un cadre de vol exceptionnel, dynamique et internationale. Que du bonheur ! A mon retour en France en 2019 j’avais peu de vols et beaucoup de volonté ! Une nouvelle aventure pouvait commencer et elle n’est pas près de se terminer chez Tassin Parapente ! :De.

Avec quel matériel voles-tu ?

Avec ma superbe voile Cherry Berry, c’est une Bolero 6 GIN ! Une EN A exceptionnelle qui m’a déjà emmené loin 😊 Elle et moi c’est une belle histoire avec des temps fort comme les 61km de Cross entre la Chartreuse et Belledone et des temps moins glorieux comme les 61 Kg de sable que j’ai ramené de la dune du pyla 😊Coté sellette je suis en cocon vol bivouac Strike de la marque Sup’Air, elle est géniale ! Je peux y ranger tout mon bordel, et il reste encore de la place pour mon bazarre ! Ah ! et j’ai une barre céréale dans la poche, un GRANY de la marque LU, indispensable.Ainsi qu’un secours YETI de GIN, dispensable lui haha

Quelle est ta pratique ?

Le vol en parapente, je trouve ça pratique comme pratique :pLe vol en parapente, je trouve ça pratique comme pratique :pConcrètement, je sais pas trop, les vols que je fais sont appelé Cross parce que j’essaye de me déplacer loin avec mon parapente, et la plus part du temps j’y arrive hahaSeulement, quand je me pose j’ai envie de continuer à avancer à pied, alors on appelle ça le vol rando.Puis en ce moment j’aime bien faire ça sur plusieurs jours, alors on appelle ça le Vol Bivouac hahaAlors voilà, à la base ma pratique c’est l’exploration du monde et ses montagnes, et pour avancer, le parapente et les pieds, c’est bien pratique hehe

Pourquoi es-tu à Tassin Parapente ?

Parce que je veux un club qui a des choses à dire. Des membres qui Vivent, qui Inspirent et qui Transmettent. TP incarne ces optiques depuis 30ans, de bonne foi et dans la bonne humeur. Je l’ai su dès ma première réunion d’intégration avec ses membres. Quelques pilotes qui, avec passion et humilité, m’ont intégré, partagé leurs états d’esprit et m’ont laissé entrevoir le pilote que je veux devenir. Je vois aussi dans ce club une grande diversité d’expérience et de savoir-faire, il y’a des rêves, des projets, des anecdotes, des exploits et de l’enthousiasme. Que demander de plus ? Il y’a tout ce dont nous avons besoin pour s’émanciper, que nos pieds soient sur terre ou en l’air :D

Pourquoi voles-tu ?

Quand j’étais petit je voulais être pilote de chasse. Je suis heureux d’avoir réussi :D Je suis maintenant Pilote avec une vitesse de Chasse Neige, escadron Chasseur de thermique hahaQuand j’étais petit je voulais être pilote de chasse. Je suis heureux d’avoir réussi :D Je suis maintenant Pilote avec une vitesse de Chasse Neige, escadron Chasseur de thermique hahaEn plus de cela, le parapente me permet d’économiser quelques dizaines d’heures de marche en trek sans avoir recours au pétrole. Que demande le peuple des montagnes ? 😉Sinon, de manière plus introspective, je vol parce que l’humanité a réussi à s’outiller pour le faire. C’est pour moi une chance inouïe d’accéder à ces espaces de liberté avec autant de simplicité que propose le parapente. Je trouve une telle beauté, une telle symbiose et une telle humilité entre l’Homme, son outil, la nature et ses éléments. Voler m’a ouvert tellement de porte dans mes projets de voyage et de manière générale, dans mon espace personnel et mes rêves de liberté. Alors Merci les Oiseaux de nous inspirer ! Et Merci aux ingénieurs de faire de cet antique rêve Humain une réalité 😉

Quelques beaux souvenirs de parapente ?

Non, jusque-là aucun bon souvenirs … du coup je vais voler jusqu’à ce que j’en ai au moins un, cela pourrait bien me prendre toute une vie :PNon, jusque-là aucun bon souvenirs … du coup je vais voler jusqu’à ce que j’en ai au moins un, cela pourrait bien me prendre toute une vie :PBon je dois reconnaitre que mes vols dans les Dolomites, Hong Kong et aux Népal étaient sympas tout de même. Visuellement époustouflant. Et pour ce qui est de la fierté technique, mon premier vol de presque 5h en Cross de 61km en Chartreuse était enthousiasmant, je le confesse :DJe me souviens aussi d’un Cross dans mon massif de coeurs, sur la crête Est du Vercors avec Eric. Avancer en groupe sur de tel distance avec un paysage aussi beau est inestimable :D Je ne sais pas qui remercier pour ce genre de vol ? La vie peut être ? :DEn vrai des bons souvenirs j’en ai plein, avec les premiers vols de ma famille, des Amis et de ma Chérie (Chérie a qui je dois le crédit de cette magnifique photo ci-contre :D ).Venez me voir un jeudi soir on en parlera ensemble se sera géniale :DEt toi qui lis ces lignes, c’est peut-être ensemble qu’on vivra notre prochain bon souvenir. En tout cas soit en sûr, moi, je serais toujours partant !!Aller sur ces mots, je conclu par un « A+ Sous les cumulus ! » Cheers !