« A quoi bon soulever des montagnes quand il est si simple de passer par-dessus »  BORIS VIAN

IMG 2227Il est des jours, des matins ,on ouvre les yeux ,on se lève ,on ouvre la fenêtre délicatement pour ne pas réveiller ceux qui dorment encore ,on scrute le ciel ,on boit son café ,pas trop chaud pour ne pas bruler nos papilles ,on médite ,le téléphone sonne ,ou du moins l’alarme qu’ on avait soigneusement programmé la veille, afin de ne rien oublier ,; ça sonne, c’est l’heure !!!!
Branle-bas de combat, adieux les papilles je bois mon café bouillant en express, vite, mon sac est prêt : prêt Les boissons, tout est chargés, sandwich, eau, gourmandise (miam, miam) Rdv Bron, taïaut.


J’arrive à 9h pétante, ouf ! (J’avais conseillé l’horaire).


Ils étaient tous là, comme des morts de faim, prêt à bondir sur les hauts sommets de la chaine de Belledonne.


Je les vois encore au parking de Bron, avec leurs mines radieuses en attendant ma venue, tous au complet, pas un en retard, prêt à en découdre, à monter à l assauts des sommets de plus de 2500m, à embrasser tous les lacs, nicher dans des espaces sauvages, et préservés. Repérer, repérer, tels ont été les mots de Hervé.


La jasse dit-il ; c’est la cime da la jasse ;(pas la ouate :-) , c’est la clef… la clef… , la clef du passage pour traverser dans le haut Breda , afin de rejoindre Chamoux .

Alors ! le haut breda : c’est à mi-chemin entre Grenoble et Chambéry, c’est un univers minéral et des paysages incontournables, moultes randonnées, pour aller visiter les lacs des 7 laux, en autre. ,

holà, holà n’allons pas trop vite, ne mangeons pas les chevaux avant la charrette, ou n attelons pas la charrette avant les bœufs, je sais plus je suis perdu, l’émotion peut être bref ….

« Je reviens au parking »

On se scinde en 2 groupes, et nous voilà partis à Giere, lieux de rdv, avant la montée sur Chamrousse

On se retrouve avec l’équipe venant de Chamoux, Helene, Franck, Pierre Vito et sa bonne amie nath.

Nous patientons, en prenant la pause déjeuner, avant de prendre la télécabine « croix de Chamrousse « pour 14h

Pierr… Dont je tairais le nom et par discrétion pour sa famille, qui a englouti (2 encas) vu, ce qui, peut-être ? explique qu’il avait encore faim, et qu’il est redescendu chercher une petite gourmandise en bas dans la station, en volant. - ;) (humour). Ou un problème technique ? certainement.


Message personnel : « T inquiète pierr…. La prochaine fois tu iras au » bar du château » en volant  » Sur place une dizaine de personnes, d’un club local, attendant le feu vert du capitaine.

Arrivé 15 h, ça commence à bouger, les voiles sortent de leurs sacs, tout ça dans la plénitude, pas de stress pour une première à Chamrousse, avec un décollage super bien alimenté et large, ça fait plaisir.


Tout le monde part entre 15 et 16h ; je pars, zut une cravate à gauche, Helene (merci) repasse la suspente en dessous de la voile.

Et nous voici partis à l’assaut de la chaine de Belledonne : powpowpow que le spectacle commence :

Jeux de lumière, immensité minérale, des petits lacounets (lacs), des brebis, que nous entendions dans les alpages, avec leurs bergers, de grandes arêtes venant de la vallée, et montant aux sommets des différents pics, le mont blanc en toile fond, super bien éclairé.


Le vol a été raccourci pour certains, par choix ,car il est vrai ,que parfois nous avons rencontrés des thermiques atomiques ,et parfois rien ? et c’est pas toujours facile de les canaliser, et pour les autres volants, une fois atteint le grand moulin à 2500m ,PRENDRE Le GLIDE FINALE nord-ouest en direction de Chamoux ,je dirais qu’ une chose le Pied, j’ai lâché les commandes, j’ai mangé mon kinder ,j’étais bien ,et les autres aussi je suppose la mine ravie , Antoine me l’a confirmé et Denis aussi.

Une bien belle journée, un vol de groupe, un site super, en espérant le refaire dans de très bonnes conditions, nous avons été émerveillés par tant de beauté, et appris (pour certains novices dont je suis) que certaines clefs ouvrent des passages, qui mènent là ou je ne serais pas aller tous seul, merci Herve, ça mérite des applaudissements pour ton dévouement dans ce projet Belledonnesdubien.


« Qui mieux que dame nature fascine autant l’âme humaine » 


Je cite en premier ; Helene, pierr…, Vito, Franck, gilles, jean batiste, Antoine, pascal, jean Yves, Didier
Denis, Nicolas et pour finir Herve

 

  • IMG_2209
  • IMG_2210
  • IMG_2212
  • IMG_2215
  • IMG_2218
  • IMG_2221
  • IMG_2223
  • IMG_2227