Grace à notre nouveau Bi club Sora2, Jean Baptiste effectue des biplaces découvertes et pédagogiques

Journée biplace en famille et vol pédagogique à Passy (74) les 5 et 7 Août 2020

En ce début du mois d'Août, nous bénéficions d'une belle semaine estivale, bien qu'un peu caniculaire, dans les Alpes du Nord. Peu de vent et des conditions plutôt stables en vallée avec des beaux plafonds pour ceux qui décollent en altitude ou réussissent à sortir des basses couches.

Tous les ingrédients sont réunis pour une belle journée de vol en famille le 5 Aout. L'occasion pour moi de découvrir le nouveau Bi-place du club et de partager notre activité parfois un peu solitaire et si difficile à décrire avec de simples mots à nos proches.

Nous arrivons à 10h au déco de Passy Plaine-Joux sur le versant sud de la chaine des Fiz. Nous ferons 3 vols avec, par ordre de poids pour accompagner les conditions qui se renforcent en cours de journée : ma fille Elea, ma belle sœur Anne-Violaine et mon frère Emmanuel. Vols plutôt tranquilles pour les 2 premières pour lesquelles c'est une vraie découverte et petite remontée en thermique de 400m au-dessus du déco avec mon frère avec qui j'avais déjà volé. Entre petite appréhension au décollage et grand sourire à l'atterrissage la journée est haute en émotion pour les passagers et le pilote qui lui aussi est tout content ;o).

2 jours après, le 7 août, au même endroit, vers 16h00 pour une utilisation du même biplace dans un contexte un peu différent. Cette fois ci mon amie et passagère d'un jour, Ingrid, nouvellement membre du club Tassin Parapente cette année, vole de façon autonome en condition calme sur site et commence à se frotter à ses premiers thermiques. Le décollage est une formalité mais la prospection pour trouver le premier thermique exploitable beaucoup moins. Nous finissons, après une 20aine de minutes, par remonter 1000m dans un thermique de plus en plus généreux et par découvrir le désert de Platé dans le secteur de la pointe du même nom. Nous nous baladons ensuite sur de belles faces sud jusqu'aux chalets de Varan. En fait on s'entend très bien en l'air et la discussion va bon train : questions, réponses, commentaires, réflexions à haute voix concernant placement par rapport au relief, pilotage dans le thermique et cheminement. Nous finissons par dégager du relief et nous baladons un petit moment bien au-dessus de la vallée de Sallanches avant de poser à l'atterrissage de Marlioz. Une petite heure de vol qui semble avoir bien plu à Ingrid mais qui m'a également fusillé les 2 bras (et oui le biplace c'est quand même plus physique qu'une voile solo). Demain promis j'attaque la muscu … ou pas ;o).

Jean-Baptiste DUMANOIS

Un beau vol de 148 km
Le biplace du club